Chinese (Simplified)EnglishFrench

Votre agence dans les réseaux d’investisseurs Chinois

L’immobilier de luxe Français s’ouvre à l’international. Les Chinois apprécient beaucoup la France, ils achètent notamment de beaux appartements Parisiens, des propriétés de luxe sur la Côte d’Azur ou encore des châteaux dans le Sud-Ouest. Les agences immobilières de luxe ont identifié ces acquéreurs potentiels, mais maintenant reste à savoir comme exploiter cette opportunité.

 

Les Chinois qui investissent en France, sont souvent des hommes d’affaires, âgés entre 35 et 45 ans, au top de leur carrière. Ils connaissent bien l’Europe au travers de leurs voyages d’affaires et sont séduits par la France. En général, ils parlent anglais couramment et quelques mots de Français.

 

La classe supérieure Chinoise a les moyens pour investir à l’étranger et notamment en France, qui pour eux est une valeur sûre. Tout d’abord, les Chinois sont très terre à terre, ils n’achètent jamais sur un coup de tête, leur décision d’achat est justifiée par des critères rationnels.

 

De plus, les Chinois ont une perception différente de l’immobilier par rapport aux occidentaux. En effet, être propriétaire est très important dans la mentalité Chinoise, car cela apporte une stabilité et confirme un certain statut social.

Vos biens de prestige présents en Chine

Pour l’achat d’une résidence secondaire à l’étranger, les Chinois achètent une destination ainsi qu’un mode de vie. Posséder un vignoble français représente un trophée pour leur carrière et leur permet d’affirmer leur statut social.

 

C’est la raison pour laquelle, les vignobles français attirent de nombreux investisseurs Chinois. Le vignoble combine tout ce qu’un Chinois recherche : un environnement sophistiqué, un investissement stable, ainsi qu’un savoir-faire reconnu.

Les Chinois se sentent davantage en sécurité dans des endroits où il y a déjà une communauté Chinoise bien établie.

 

La Chine attend vos biens

Les acheteurs intéressés par des acquisitions internationales se renseignement au maximum sur l’offre immobilière, l’agence vendeuse, le droit foncier du pays concerné, les conditions d’immigration, le système d’éducation et autres critères propres à chaque acheteur. Ils privilégient par ailleurs les marques les plus connues (chinoises ou occidentales) ou les entreprises en mesure d’afficher leur professionnalisme et une bonne réputation. La plupart d’entre eux s’entretiennent avec leur famille, via les réseaux sociaux sur internet ou par d’autres biais. Les informations échangées dans une autre langue que le chinois sont bien sûr difficiles à prendre en compte. Certains acheteurs chinois prendront contact rapidement avec le vendeur, tandis que d’autres prendront le temps de mener leurs recherches sur l’agence concernée avant de la contacter. Nombre d’entre eux attendent la délivrance de leur visa et téléphonent depuis l’aéroport pour se renseigner sur une propriété.